Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > L’association > Libellule - Le journal de l’asso > Journal | Libellule n°145 | Monde | Avril 2021

Journal | Libellule n°145 | Monde | Avril 2021

lundi 19 avril 2021

La formation et les logiciels libres.

On peut lire ou entendre un peu partout et notamment sur des médias très sérieux et très influents, qui représentent une expertise incontestable, nous dire, que le modèle économique des logiciels libres est au plus haut et même dépasse tout le records jamais atteint. Au cœur d’une stratégie numérique efficiente, les logiciels libres sont de véritables leviers de réussite économique pour les entreprises. Deux fois plus dynamique que l’ensemble du marché numérique français, selon l’étude PAC, le marché des logiciels libres et open source est incontestablement créateur d’emplois, avec une croissance annuelle supérieure à 8 %.

Aujourd’hui, les logiciels libres sont largement utilisés, quelques exemple pour bien comprendre les enjeux, ne seront pas superflus. Les logiciels libres sont majoritairement et très largement utilisés sur les serveurs de stockages de données, mais aussi pour développer des applications ou des services tels que par exemple internet. Sans les serveurs et les logiciels libres qui permettent de les faire fonctionner, internet ne pourrait tout simplement par tourner dans des conditions satisfaisantes.

Paradoxalement, dans les grandes entreprises, de nombreux services publics, la plupart des universités, des grandes écoles, des centres de recherches, j’en passe et des meilleures, on s’obstine à former les gens sur des logiciels propriétaires, à leur donner des brevets, des certificats ou toutes sortes de niveaux, pour flatter leurs égos et ceux des personnes qui les emploi. N’est-il pas plus prestigieux d’avoir un certificats Microsoft plutôt que Linux. Mais au fait, c’est quoi Linux, ou plus exactement GNU/Linux ? Un obscure programme ? Ou plutôt un programme sans lequel plus rien ne pourrait tourner. Et c’est bien là tout le paradoxe !

La puissance des logiciels libres n’est plus à prouver, c’est un fait établi, vous pouvez aussi bien le retrouver dans un objet connecté, dans votre téléphone, votre ordinateurs, sur des supercalculateurs du monde entier, sur la station internationale ISS et tout récemment sur la planète Mars.

Former aux logiciels libres, c’est former vos équipes aux outils numériques de demain, ceux-là même qui feront tourner l’essentiel des programmes. Former votre personnel aux logiciels libres et généraliser leurs utilisations, c’est anticiper l’avenir. N’est-ce pas là la réussite d’une entreprise quelle qu’elle soit d’anticiper l’avenir pour s’assurer de sa pérennité ?

Alors, former aux logiciels libres, comme les suites bureautiques, traitements de textes, tableurs, diaporamas… les plateformes de productivité et d’hébergement de données, les logiciels de gestion intégré et gestion de la relation client, les systèmes d’exploitation GNU/Linux, les plateformes d’apprentissage en ligne, la PAO, CAO MAO… 2D/3D, site web, navigateur, messagerie… c’est garantir la pérennité de ses données et celles de son entreprise, mais aussi garantir sa souveraineté.

Lisez et diffusez partout autours de vous Libellule, le journal en écriture collaborative de l’association Montpel’libre, suivez ce lien. Tous les anciens numéros sont disponibles dans le kiosque.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0