Accueil > L’association > Libellule - Le journal de l’asso > Journal | Libellule n°119 | Monde | Février 2019

Journal | Libellule n°119 | Monde | Février 2019

samedi 23 mars 2019

Après celui de Rennes, Google ouvre son deuxième atelier, cette fois-ci en région

Pendant qu’à l’intérieur de l’espace FrenchTech on s’affaire avec moult petits fours et cocktails inauguraux, à l’extérieur, sur le parvis du Polygone, des militants d’associations font entendre une musique un peu différente.

Les manifestants débattent avec des représentants de Google devant les locaux à Montpellier.

Des militants d’associations se demandent ce que Google peut bien avoir réellement derrière la tête en proposant ces formations gratuites. Dans un communiqué, La Carmagnole, ATTAC et i-Boycott fustigent cette installation de Google à Montpellier :

Chez les faux Bisounours de la french-tech city (fille de la start-up nation), tout irait ainsi pour le mieux dans le meilleur des mondes. Exit la fracture numérique grâce à l’évangélisation numérique by Google, le G de GAFAM. Du gagnant-gagnant en somme. Sauf que le tapis rouge est déroulé ici :
• à l’un des champions du monde du contournement fiscal ;
• à la plus grosse pompe à données personnelles de la planète ;
• et au principal pilleur de production informative du globe.

Pour Hélène Raux, d’Attac Montpellier, si Google payait tous ses impôts en France, il y aurait les moyens d’ouvrir des ateliers numériques comme celui-ci dans toutes les écoles du pays.

Montpel’libre a rencontré le principal animateur du projet G00gle, au CCAS de Montpellier, pour lui exprimer son inquiétude quant à l’arrivée du géant américain sur la région. En effet, Montpel’libre propose déjà, et cela depuis plus de 12 ans, des ateliers numériques, sur la démocratisation et la compréhension des logiciels libres, de la culture libre et des biens communs, tout cela de façon éthique, sociale et solidaire. Nous parlons bien de social et solidaire, la raison pour laquelle certainement Montpel’libre propose des animations numériques au Centre Communal d’Action Sociale, à la Mission Locale Jeune, à la Maison des Adolescents, à la Communauté Emmaüs, mais également bien d’autres lieux en lien avec la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire.

Montpel’libre alerte sur le risque d’ubériser et restera d’une extrême vigilance sur l’évolution du projet et ses éventuelles dérives.

Lisez et diffusez partout autours de vous Libellule, le journal en écriture collaborative de l’association Montpel’libre, suivez ce lien. Tous les anciens numéros sont disponibles dans le kiosque.

2 Messages

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL