Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > Actualité / Informations > Information | Linux sous le capot | Monde | Août 2019

Information | Linux sous le capot | Monde | Août 2019

mercredi 14 août 2019

BMW, Chevrolet, Honda, Mercedes et Tesla ont toutes une chose en commun en plus de faire des voitures : leurs véhicules fonctionnent tous sous Linux.

GNU/Linux et les logiciels libres sont assez souples pour fournir une pile logicielle complète à n’importe quel matériel, que ce soit un supercalculateur, un smartphone ou une voiture. D’autres concurrents sont en lice, tels que QNX de Blackberry et Microsoft IoT Connected Vehicles, mais tous deux ont perdu du terrain face à Linux, nous affirme ZDNet.

Les constructeurs deviennent des éditeurs de logiciels

Audi bascule sur un système basé sur Linux. Quant à Microsoft, il a perdu son plus grand client dans l’industrie automobile il y a des années : Ford. Aujourd’hui, comme l’indiquait récemment Dustin Kirkland, alors vice-président des produits Canonical, "Ubuntu est dans la Tesla".

"Nous soutenons les constructeurs automobiles, mais Tesla a suivi sa propre voie. Tesla était tellement en avance que cela ne me surprend pas qu’ils aient fait leur propre chose. Mais Canonical s’attend à ce que la plupart des constructeurs automobiles travaillent avec les distributeurs Linux pour concevoir des systèmes d’exploitation qui se développent sur les véhicules de masse.

Une grande partie de ce travail est réalisée via l’Automotive Grade Linux (AGL). Cette organisation soeur de la Linux Foundation est un partenaire incontournable des constructeurs automobiles engagés dans Linux. Ses membres comprennent Ford, Honda, Mazda, Nissan, Mercedes, Suzuki et un des plus grands constructeurs au monde : Toyota.

La reconnaissance vocale en voiture se prépare sur Linux.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0