Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > Actualité / Informations > Information | Signature de pétition | Richard Matthew Stallman | Octobre (...)

Information | Signature de pétition | Richard Matthew Stallman | Octobre 2019

vendredi 18 octobre 2019

Si la parole est d’argent, le silence est d’or

Richard Matthew Stallman se tait. Que peut-il faire d’autre ?

Il n’est pas facile d’être un personnage public, même (surtout ?) quand, comme notre ami RMS, on a 16 doctorats honoris causa et imaginé un mouvement qui fait du bien à des milliards de personnes au quotidien.

Ayant une forte personnalité, dans notre relation, ni star, ni gourou, mais simplement complice et compagnon de route avec lequel on a plaisir à échanger des connaissances et des points de vues, RMS a été contraint de démissionner du Massachusetts Institute of Technology (MIT) où il enseignait, et de la Free Software Foundation (FSF) qu’il a fondée et qu’il a présidée depuis l’origine.

Nous ne serons jamais, assurément, dans la tête de Stallman, mais quand on
connaît la personne, son engagement, ses actions et ses écrits, on a du mal a comprendre...

Alors, nous avons signé cette pétition, parce que :

  • L’amitié, c’est selon nous de soutenir les siens, dans les bons comme les mauvais moments ;
  • Nous savons tous que le scandale, étymologiquement, la pierre sur laquelle on trébuche, n’est jamais l’exacte et complète réalité ;
  • Les lynchages médiatiques, scandales des temps modernes, ressemblent selon nous aux lynchages des temps anciens : la lapidation. Attentats à la liberté, à l’égalité, à la fraternité, valeurs sans lesquelles il ne peut y avoir une société inclusive et en paix, seul le moyen pour le réaliser diffère ;
  • Dans toute société une résilience doit pouvoir exister ;
  • Nous souhaitons réaffirmer, à l’heure du digital, que nous devons tous réinventer en commun comment, concrètement, vivre ensemble, c’est- à-dire soit avec, soit à côté de l’autre, quel qu’il soit ;
  • Cela nous semble tout aussi urgent que d’agir sur les désordres environnementaux ;
  • Nous sommes tous des êtres humains qui vivons dans une humanité où chacun de nos mots, chacune de nos paroles, chacune de nos actions a un impact positif ou négatif sur l’autre, qu’on le veuille ou pas, qu’on le sache ou pas. L’humanité est interconnectée.

Richard, nous te réaffirmons notre amitié.

À nos lecteurs, nous demandons, dans la mesure de leurs moyens, d’aider Stallman à surmonter cette épreuve quoi qu’il ce soit passé.

Stallman est un être humain qui du jour au lendemain perd son emploi, sa maison, sa source de revenus, sa capacité d’agir, sa capacité de communiquer avec les autres (son téléphone était celui du MIT)...

Voici donc, en français, un extrait de la pétition qui circule sur change.org pour soutenir Stallman.

Nous l’avons traduite telle quelle et n’en avons rien changé, même si nous nous serions exprimés quelquefois différemment.

Ainsi, nous proposons-vous de signer cette pétition pour dire non aux lynchages médiatiques, de quelque personne et pour quelques raisons qu’ils proviennent.

Attention, comme nous le disons souvent, ce n’est pas l’outil qui pose question,
mais la façon dont chacun d’entre nous l’utilise. Conscients de cela, nous agissons pour une éducation de qualité au numérique et l’apprentissage d’une hygiène informatique afin que chacun prenne conscience de la puissance des outils techniques qu’il a entre ses mains et acquière une culture, des connaissances et des capacités du XXI e siècle, qu’il apprenne un comportement juste : comment utiliser le digital pour un impact neutre ou positif pour lui, ainsi que pour les autres.

La première dans le temps, cette pétition doit rester selon nous la pétition unique : l’objectif est ici de rassembler en un seul endroit un maximum de signatures en un minimum de temps.

Voici, entre guillemets ci-dessous la traduction de la pétition en faveur de Stallman :
https://www.change.org/p/journalists-to-stop-the-persecution-of-stallman-and-apologize-publicly :

« Le "journalisme" de bas niveau fait une nouvelle victime. Richard Matthew Stallman, philosophe et militant, voit ses idées déformées et ses écrits sortis de
leur contexte afin qu’un "journaliste" puisse obtenir des re-tweets de personnes
qui n’ont même pas lu son article.

Si après avoir lu cela, vous acceptez le fait que Stallman a été victime d’une injustice, veuillez envisager de signer cette pétition et de montrer cet article à tous vos amis et collègues.

Les journalistes de bas étage et une foule d’internautes ont utilisé des mensonges pour attaquer RMS. Il a été contraint de démissionner de la FSF et de son poste au MIT.

L’examen approfondi des faits, par ordre chronologique, se trouve maintenant
dans un format plus facile à lire ici.

Si vous êtes en désaccord avec cette injustice, signez cette pétition pour montrer que : vous n’achèterez pas de marques qui font de la publicité dans les journaux concernés, vous ne ferez plus de dons à la FSF (États-Unis), mais à d’autres organisations du logiciel libre, et vous éviterez de collaborer avec les chercheurs du MIT. »

Quelques soient nos opinions juridiques, politiques, philosophiques, religieuses,
spirituelles, économiques, n’oublions pas que nous sommes tous des êtres humains.

Il y a urgence environnementale, il est vrai, mais il y a aussi une urgence digitale.

Posons-nous la question globale de la résilience de l’être humain au même moment que nous questionnons sur la résilience de l’Humanité.

Organisons : créons les conditions, favorables à la résilience individuelle comme collective.

À l’origine de l’absence de résilience, il y a peut-être, tout simplement,ceci...

  • « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
  • Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.
  • Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
  • Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »

Quand ils sont venus chercher... est une citation du pasteur Martin Niemöller (1892–1984) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Quand_ils_sont_venus_chercher...

Note rédigée par Myriam Criquet, relue et enrichie par Pascal Arnoux, Jean-Yves Leber et Mariem Ayari, Montpellier, France, le 02 octobre 2019

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0