Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > Actualité / Informations > Le Logiciel Libre du mois > Information | Le Logiciel Libre du mois | PGP | Avril 2020

Information | Le Logiciel Libre du mois | PGP | Avril 2020

lundi 27 avril 2020

PGP pour Pretty Good Privacy que l’on pourrait traduire en français par « assez bonne protection de la vie privée »

Pretty Good Privacy (qu’on pourrait traduire en français assez bon niveau de confidentialité), plus connu sous le sigle PGP, est un logiciel de chiffrement cryptographique, développé et diffusé aux États-Unis par Philip Zimmermann en 1991.

PGP se propose de garantir la confidentialité et l’authentification pour la communication des données. Il est souvent utilisé pour la signature de données, le chiffrement et le déchiffrement des textes, des courriels, fichiers, répertoires et partitions de disque entier pour accroître la sécurité des communications par courriel. Utilisant la cryptographie asymétrique mais également la cryptographie symétrique, il fait partie des logiciels de cryptographie hybride.

En cryptographie, une key signing party est un événement au cours duquel des internautes s’échangent des informations relatives à leur clé publique PGP.

L’échange se fait de visu, de la main à la main. En partant du principe qu’une clé publique appartient réellement à la personne qui le prétend, les participants signent numériquement le certificat contenant cette clé publique, le nom de la personne, et diverses informations avant de passer à la personne suivante

Les questions que vous n’allez pas manquer de vous poser au sujet de ces rencontres :

  • Pourquoi utiliser des clés PGP ?
  • Pourquoi signer les clés PGP ?
  • Comment optimiser la signature de clés PGP ?
  • Mise en place des rencontres de signature de clés PGP
  • Communication relative aux rencontres de signature de clés PGP

Ces rencontres sont destinées aux personnes utilisatrices de clés PGP et qui désirent créer ou élargir leur toile de confiance.

De quoi parlons-nous :
Les clés PGP sont des clés cryptographiques de type publique/privée permettant :

  • De chiffrer les communications et les documents. Seul le destinataire pourra prendre connaissance des données qui lui ont été transmises. Un tiers ayant intercepté les données aura beaucoup de mal à les déchiffrer.
  • De s’assurer de l’identité des personnes ou des institutions ayant créé des documents : Il est possible de vérifier l’origine des informations en utilisant la signature électronique de l’émetteur. L’usurpation d’identité est rendue très difficile par l’usage de la signature électronique.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0