Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > Actualité / Informations > In memoriam > In memoriam | Laurent Seguin s’est éteint | Paris | Novembre 2020

In memoriam | Laurent Seguin s’est éteint | Paris | Novembre 2020

jeudi 19 novembre 2020

Laurent Seguin s’est éteint comme une lumière qui brillait et nous indiquait des réflexions sur les enjeux futurs des logiciels libres

La communauté du Libre toute entière perd l’un de ses penseurs.
Le groupe Montpel’libre apprend cette terrible nouvelle avec grande tristesse.

Laurent Seguin travaillait chez Entr’ouvert, il était Vice-Président de l’AFUL

Il disait : « Le logiciel libre doit se réapproprier l’innovation d’usage qui est l’un de ses fondamentaux. En effet, aujourd’hui le logiciel libre est encore vu comme uniquement un vecteur d’innovations technologiques permettant de mieux faire fonctionner… du logiciel non libre. Actuellement, le logiciel libre est une commodité pour l’ingénierie logicielle, mais pas encore pour les usages finaux.

Les développeurs de logiciels libres doivent donc investir la sphère les applications utilisées par des personnes qui ne sont pas informaticiennes. L’Europe et surtout la France, sont leaders mondiaux de l’édition d’applications métiers entièrement sous licence libre. Il faut le persévérer dans cette voie et l’encourager.

Faire s’impliquer les grands utilisateurs dans les logiciels libres est un enjeu que nous avons du mal à transformer. Quand on observe ce qui se passe dans le marché chez ces grands utilisateurs, on voit qu’ils dépensent souvent des millions pour refaire en spécifique ce qui existe déjà sous licence libre ou pour faire avec les logiciels non libres de grands acteurs du logiciel mondial, ce que les PME à côté de chez eux savent faire avec du Libre. Certains grands comptes parapublics ont compris cela, il faut maintenant que les autres les rejoignent et apportent leur force vive pour faire en sorte que les logiciels libres essentiels gagnent en maturité.

L’informatique Libre doit également investir la sphère du « small computing », tous ces petits objets connectés qui investissent notre vie quotidienne. Certains projets ont une notoriété mondiale, mais nous avons pris du retard par rapport à l’industrie du logiciel non libre alors que le logiciel libre était le premier à investir ces usages. »

À regarder et à partager cette vidéo très intéressante lors de Solutions Libres et Open Source 2013, où Laurent nous dit "l’intérêt pour un utilisateur, c’est d’être libre sur sont informatique" ; "il faut faire des choix conscients et raisonnés de son informatique, comment mettre en valeur des produits libres et faire en sorte qu’ils soient pérennes vraiment et qu’ils gagnent encore des parts de marché" ; "les gens sont capables de payer pour des logiciels non libres, pourquoi ne seraient-ils pas capables de payer pour des logiciels libres" ; "financer le code libre pour assurer la pérennité du logiciel libre"...

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0