Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > Actualité / Informations > Information | Le bestiaire d’Ubuntu | Monde | Novembre 2020

Information | Le bestiaire d’Ubuntu | Monde | Novembre 2020

samedi 28 novembre 2020

Une nouvelle version d’Ubuntu sort tous les six mois. Dans le même temps, Ubuntu est développé selon des cycles de deux ans qui définissent les principales orientations et aboutissent à des versions LTS (Long Term Support), pour support à long terme, plus particulièrement optimisées, stables et supportées durant cinq ans.

Ce calendrier prévisible suit le principe de publication à date fixe initié par GNOME. Ubuntu sort ainsi un mois environ après chaque version de GNOME pour l’intégrer, de même qu’une nouvelle version de X.Org sort un mois avant GNOME pour y être intégré. Chaque version d’Ubuntu contient dès lors la dernière version à la fois de GNOME et de X.org.

Chaque version utilise l’année et le mois de la sortie comme numéro de version. La première version, par exemple, était Ubuntu 4.10, publiée le 20 octobre 2004. De fait, les futurs numéros de version ne sont pas fixes ; si une publication est retardée jusqu’à une date différente de celle prévue, le numéro de version change en conséquence. Ce fut le cas de la version prévue pour être la 6.04, mais renommée 6.06, car sortie avec deux mois de retard.

Chaque version d’Ubuntu porte également un nom de code, basé sur un adjectif et un animal commençant par la même lettre dans la langue anglaise. Les animaux peuvent être choisis dans un « bestiaire » imaginaire (Jackalope ou Licorne) ou réel. À partir de Dapper Drake les noms de code rejoignent un ordre alphabétique, la quatrième version et la quatrième lettre, permettant ainsi de situer facilement une version par rapport à une autre. Dans l’usage courant, il est souvent fait référence à une version d’Ubuntu par l’adjectif de son nom de code, par exemple Dapper.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0