Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > Activités > Les Atel’libres > Vie Numérique > Webinaire | Cyberharcèlement : Concepts et prévention | Bouaké Côte d’Ivoire | (...)

Webinaire | Cyberharcèlement : Concepts et prévention | Bouaké Côte d’Ivoire | Décembre 2020 (en ligne)

vendredi 25 décembre 2020

Jeudi 10 décembre 2020 à 15h00 (14h UTC)
Ancien ONUCI, Bouaké, Côte d’Ivoire

Ça m’intéresse, je m’inscris !
Pour participer à ce webinaire, suivez ce lien : https://meet.jit.si/webinaire_cyberharcelement_20201210

Le thème du webinaire que nous vous proposons aujourd’hui repose sur le cyberharcèlement, nous vous expliquerons les concepts et comment s’en prémunir.

Le cyberharcèlement est une forme de harcèlement conduite par divers canaux numériques.

En France en 2019 ; plus de 40 % des moins de 50 ans ont subi des attaques répétées sur les plates-formes sociales en ligne, dont 22 % ont 18 et 24 ans ou moins.

La notion de cyberharcèlement fait l’objet de plusieurs définitions dans la littérature spécialisée, par exemple le préjudice délibéré et répété, infligé par le moyen d’un texte électronique1 ou l’utilisation répétée et intentionnelle de différentes formes de technologie comme les téléphones portables, le courriel, la messagerie instantanée ou les sites web, par des individus ou des groupes, pour faire du mal à autrui2,3. Différents traits caractéristiques sont soulignés selon les sources, sans que la prévalence de l’un d’entre eux fasse consensus :

  • le recours au flaming, à la cybertraque, au dénigrement, à l’usage de faux-nez, à l’exclusion, à l’outing ou à l’imposture ;
  • l’insulte, l’exclusion sociale ou la diffusion de rumeurs, par des moyens électroniques ;
  • l’hostilité, l’intrusion, l’humiliation ou l’exclusion, par des moyens électroniques ;
  • la diffusion de rumeurs ou la critique d’autrui en ligne, le fait de poster des photos désavantageuses sans permission ;
  • faire des faux en ligne, y harceler verbalement et y cacher son identité...

Le harcèlement via internet (mails, réseaux sociaux...) est appelé cyberharcèlement. Il s’agit d’ un délit. Si vous êtes victime de ce type de harcèlement, vous pouvez demander le retrait des publications à leur auteur ou au responsable du support électronique. Vous pouvez aussi faire un signalement en ligne à la police ou à la gendarmerie ou porter plainte. Ce délit est sanctionné par des peines d’amendes et/ou de prison. Les sanctions sont plus graves si la victime a moins de 15 ans.

Prévenir pour minimiser le risque d’une mauvaise utilisation des informations personnelles.

Préserver ses données privées.

Les enfants et les adolescents fournissent facilement ces éléments sur leurs profils des réseaux sociaux ou dans les discussions en ligne, alors qu’ils ne le font pas dans la vie « réelle ». Lors de l’inscription sur un site de jeu ou un réseau social, il est souvent demandé de fournir ses nom, prénom, date de naissance et adresse email pour la connexion. Une fois ces informations données, on peut choisir de ne pas toutes les afficher sur son profil (prendre un pseudo, masquer l’âge). Les autres informations personnelles qui peuvent être demandées ultérieurement par le site à des fins de ciblage ne sont pas obligatoires. Il s’agit du nom de sa ville et de son école, ses musiques ou livres préférés, les lieux visités…

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible. Rejoindre le groupe Montpel’libre sur Telegram

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie Ubunteam et Montpel’libre.

S’inscrire à la Newsletter de Montpel’libre

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0