Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > Actualité / Informations > Médias > Revue de presse > Média | AMUE - Collection numérique n°13 - Zoom sur Montpel’libre | France | (...)

Média | AMUE - Collection numérique n°13 - Zoom sur Montpel’libre | France | Mars 2021

lundi 15 mars 2021

Association, Think tank , pépinière, groupe d’utilisateurs ?

À lire dans le numéro 13 de la collection numérique de l’Amue.

Association, Think tank , pépinière, groupe d’utilisateurs ? Un peu tout à la fois... mais une philosophie avant tout.

Les Logiciels Logiquement Libres, c’est ainsi que l’on pourrait définir en quelques mots Montpel’libre. Ainsi, comme son nom l’indique, Montpel’libre est une association de promotion du logiciels libres, de la culture libre et des biens communs, géolocalisée à Montpellier dans l’Hérault. C’est, ce que l’on pourrait définir comme un « Groupe d’Utilisateurs GNU/Linux et Logiciels Libres », qui se trouve à la jonction des secteurs d’activités du numérique, des industries créatives, de l’économie sociale et solidaire, du développement durable, de la recherche et formation ainsi que de l’éducation populaire et de l’éducation scientifique, qui travaille avec des communautés africaines, indiennes et québecoises.

Ça c’est pour la présentation. Alors, que fait concrètement Montpel’libre et comment met-elle en œuvre ses activités ? Montpel’libre pourrait-être aussi défini comme un « think tank » qui met en avant des concepts tels que la librosophie, une philosophie des logiciels libres adaptée à la société actuelle ou encore de librothérapie, qui
pourrait être une manière d’aborder l’informatique, ou plus généralement le numérique de façon dégagée de toute contrainte coercitive, pour les utilisateurs eux-mêmes.

Pour donner quelques indicateurs sur le travail que mène Montpel’libre depuis plus d’une décennie, voici quelques exemples. Parmi les activités et ateliers les plus significatifs, qu’elle propose aussi en local, à Béziers, Lodève, Mauguio et bien sûr à Montpellier, il faudrait évoquer les salons Live-eTIC-Party, des manifestations destinées à mieux faire connaître le mouvement du logiciel libre à la communauté universitaire en général, les assises du Libre un état des lieux du libre, les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, le rendez-vous annuel des tous les libristes et curieux, State of the Map, la réunion francophone des géomaticiens, Linux Presentation Day, présentation annuel de GNU/Linux, le reconditionnement d’ordinateurs lors des Jerry-Party, et donner un coup de pouce à la réduction de l’empreinte environnementale du numérique... ou digitale, selon. Les cartographies OpenStreetMap sur l’accessibilité des personnes à mobilité réduite ou l’humanitaire, les permanences Wikipédia, Framasoft, Emmabuntüs, de l’April, de la FSF, de la Quadrature du Net et bien d’autres activités...

Montpel’libre, c’est aujourd’hui plus de 250 membres, c’est en moyenne près de 400 événements chaque année, plus d’une cinquantaine de partenaires. Ainsi, en mutualisant nos ressources avec nos partenaires, nous pratiquons l’intelligence collective active. Pour aller plus loin dans cette lecture, vous pouvez rejoindre les groupes de discussion et de réflexions, prendre part à la rédaction collaborative du journal Libellule, vous investir dans la GULL Academy ou encore d’autres projets, nous sommes en constante recherche de nouvelles idées et compétences.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0