Montpel’libre
Les logiciels logiquement libres

Accueil > Activités > Les Atel’libres > Groupe OpenStreetMap (HérOSM) > Témoignage | OpenStreetMap contributions sur le terrain | Montpellier | (...)

Témoignage | OpenStreetMap contributions sur le terrain | Montpellier | Février 2022

jeudi 10 février 2022

Journal de roptat

Quelques styles de contributions sur le terrain.

Bonjour ! Je contribue depuis quelques années et ce que j’apprécie le plus, c’est la contribution de terrain. J’ai pu expérimenter plusieurs styles et cette entrée du journal a pour but de vous montrer ces styles, d’en discuter en commentaire et de voir comment je pourrais améliorer tout ça.

À pied
Édition directe
Quand je vais sur le terrain pour une contribution, j’ai le plus souvent sur moi uniquement mon téléphone Android. J’utilise plusieurs applications qui me permettent la contribution.

StreetComplete est l’application que j’utilise le plus souvent maintenant pour la contribution sur le terrain. C’est une application qui propose des « quêtes » sous forme de petites questions simples et rapides positionnées sur les éléments de la carte qui ne sont pas entièrement qualifiés. Par exemple, si la carte montre un bac de recyclage, l’application demandera ce qu’on a le droit d’y jeter et cela contribue une nouvelle donnée dans OSM.

L’avantage, c’est que les quêtes sont extrêmement simples et rapides. On peut faire d’assez grandes distances sans avoir à s’arrêter tout le temps. Il est possible de choisir les quêtes à activer ou désactiver, et pour le moment je n’ai désactivé que la quête des horaires d’ouverture, car elle prend beaucoup de temps à remplir et est parfois impossible.

L’inconvénient, c’est que l’application ne permet pas de créer de nouveaux objets, uniquement d’améliorer ceux qui existent déjà sur la carte. Par exemple, s’il y a de nouveaux bacs de recyclage, l’application ne les connaîtra pas et ne posera pas de question.

Vespucci est un éditer OSM complet, un peu comme JOSM. C’est un éditeur complexe à maitriser mais puissant. Souvent, la contribution avec Vespucci est très lente, donc je ne la privilégie pas. Sur le terrain, les méthodes de contribution différées qu’on va voir plus loin sont très souvent les plus efficaces.

Les seules occasions où j’ai sorti Vespucci sont : quand j’avais du temps pour de la contribution à distance sans accès à mon ordinateur (p. ex. dans le train ou en passager dans la voiture), et quand j’avais du temps pour cartographier à fond un tout petit endroit.

Petite astuce, pour trouver un fond de carte (j’oublie toujours comment faire), il faut utiliser le menu hamburger en haut à droite. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin en fonds de carte (p. ex. sur la France, le fond BDOrtho/ortho HR ou cadastre) et en sur-couches (p. ex. sur la France les sur-couches BANO, BDTopo ou Volta). Vous pouvez aussi récupérer les erreurs des outils d’assurance qualité comme Osmose.

OsmAnd est une application qui permet normalement d’afficher la carte, de rechercher des endroits, de voir les informations et d’utiliser le guidage GPS. Ce n’est pas vraiment un éditeur, mais l’application possède un greffon utile : le greffon de contribution OSM. Pour l’activer, utilisez le menu hamburger en bas à gauche, puis tout en bas de la liste dans le « gestionnaire de greffons ». Trouvez « Édition OSM » et activez-le.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0